Défi idée reçue,  Libido

Idée reçue “Les femmes aiment moins le sexe que les hommes”

Corine 28 ans, infirmière est très inquiète. Elle se pose des questions sur sa sexualité, sur son comportement. Elle décide qu’il faut qu’elle en parle pour avoir des réponses.

La voila donc en face de moi en consultation, elle joue nerveusement avec ses doigts et se jette à l’eau :

“Je pense que je ne suis pas normale. Car je pense au sexe. Je veux dire je pense très souvent au sexe. Quand je rencontre un mec et qu’il me plaît, j’ai tout de suite envie de sexe, même si c’est le premier soir et que je sais que l’histoire n’ira pas plus loin. Quand j’ai un copain sur le long terme j’ai tout le temps envie de faire l’amour avec lui. Si je suis seule le soir j’aime bien me masturber : ça me détend. Ca m’arrive même de mater un porno de temps en temps et ça m’excite énormément.

Le pire c’est que des fois j’ai des rencards avec des mecs super gentils qui sont prévenants. Ils me disent qu’ils veulent prendre le temps que l’on fasse connaissance avant d’aller plus loin, avant d’avoir des rapports sexuels quoi!

Eh ben à chaque fois c’est pareil ça me gave et ils ne m’intéressent pas. Je suis pas normale je pense qu’une femme ne devrait pas agir comme ça ou penser au sexe aussi fort et aussi souvent.”

Je lui demande alors : “Et pour un homme est-ce que ça serait normal?”

Elle hésitante : “bah oui.. non?”

Etre une femme ou un homme ne détermine pas votre sexualité

Après l’avoir questionnée, Corine m’a ensuite confirmé qu’elle avait des amis, une vie sociale épanouie, qu’elle adorait son métier, qu’elle était appréciée de ses collègues et qu’elle avait des passions autre que le sexe.

Le terrible diagnostic tomba assez vite. Elle était complètement, entièrement et banalement normale.

Ce qu’il faut savoir c’est que votre sexualité et votre capacité à aimer le sexe ne dépend pas du fait d’être un homme ou une femme. C’est déterminé par vos expériences sexuelles passées. Donc on peut penser que Corine a dû vivre de nombreuses expériences sexuelles positives et agréables. Cet apprentissage lui a fait développer un appétit certain pour la sexualité dont il serait dommage qu’elle se prive. Et ceci pour une raison simple : sa sexualité ne la gêne pas du tout dans son quotidien. Au contraire, sa vie est enrichie par le plaisir sexuel.

Pourquoi cette idée reçue sur une sexualité faible pour les femmes?

Pour faire simple, il y a une pression de la société très forte sur la sexualité des femmes. C’est-à-dire que les messages de la plupart des médias, de notre éducation scolaire et parentale vont dans le sens d’une pensée unique qui ressemble à quelque chose comme : “Une femme est une mère et c’est donc incompatible avec sa sexualité.”

Oui je suis d’accord c’est complètement con mais cette fausse croyance est très enracinée et je l’entends très souvent en consultation.

Votre sexualité et votre capacité à aimer le sexe ne dépend pas du fait d’être un homme ou une femme

Je détaillerai plus ce phénomène dans un prochain article car il y a beaucoup à dire sur ce sujet. En particulier sur les origines de cette idée reçue qui gêne beaucoup les femmes dans le développement de leur sexualité.

Donc en conclusion votre appétit sexuel ne doit pas vous gêner en tant que femme. Au contraire soyez-en fière car cela fait partie à part entière de votre féminité!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *