Une illustration d'un homme qui dure au lit
Ejaculation

Comment tenir plus longtemps au lit ? (vie sexuelle épanouie)

Envie de savoir comment tenir plus longtemps au lit afin de mieux satisfaire votre partenaire ? Sachez déjà que souvent il s’agit d’un travail psychologique.

L’éjaculation précoce est un problème très répandu. Il s’agit d’ailleurs du deuxième motif de consultation chez le sexologue pour les hommes. De plus, l’éjaculation prématurée peut avoir un impact très important sur le couple.

En effet, l’insatisfaction de la partenaire et de l’éjaculateur précoce peut provoquer des disputes, voire des ruptures. Il est donc important de pouvoir se contrôler pour une vie sexuelle épanouie.

Vous voulez apprendre à tenir plus longtemps au lit avec votre partenaire ?

Nous vous livrerons dans cet article quelques conseils pratiques pour mieux contrôler votre éjaculation.

Quels sont les facteurs qui contribuent à l’endurance sexuelle ?

Pour commencer, il serait intéressant de découvrir les facteurs pouvant pousser à éjaculer plus ou moins rapidement. Nous aborderons pour cela :

    • la physiologie (le fonctionnement) de l’éjaculation
    • les facteurs qui influencent son déclenchement

La physiologie de l’éjaculation

L’éjaculation est en réalité un phénomène involontaire, tout comme l’érection. Vous ne pouvez donc pas le décider.

Ce n’est pas parce qu’un homme a compris quelque chose dans son cerveau qu’il contrôlera directement son éjaculation. Encore une fois, son déclenchement est involontaire. Il n’a aucun contrôle là-dessus.

Prenons le rythme cardiaque. Il est aussi question d’un phénomène involontaire, en particulier la modulation des battements du cœur. La fréquence cardiaque s’accélère et diminue de manière involontaire. Il nous est impossible de décider directement de ces battements.

Par contre, il est possible de les contrôler de manière indirecte.

ExempleSi vous allez courir ou que vous avez peur, votre cœur va s’accélérer.

Pour le contrôle de l’éjaculation, c’est pareil. Le contrôle peut aussi se faire de manière indirecte.

Pourquoi est-ce ainsi ? La raison est simple. Les mouvements involontaires du corps sont régulés par les systèmes nerveux involontaires :

    • parasympathique
    • sympathique

Le premier va retarder l’éjaculation tandis que le deuxième va la déclencher. De même, le système parasympathique déclenche l’érection, tandis que le système sympathique l’inhibe.

Tout le but du contrôle de l’éjaculation est donc de stimuler ce système parasympathique qui :

    • empêche l’éjaculation
    • stimule l’érection

Ainsi, plus vous avez une bonne érection et plus vous aurez le contrôle indirect de votre éjaculation. Vous allez essayer de jouer sur ces systèmes involontaires pour tenir le plus longtemps possible.

Facteurs influençant la durée au lit

Une femme satisfaite par son partenaire qui dure au lit

Maintenant, vous connaissez la physiologie de l’éjaculation. Vous savez que l’important pour tenir longtemps est de stimuler le système parasympathique. Il est alors temps d’explorer les facteurs qui influencent la durée au lit.

Le stress

Comme nous l’avons vu précédemment, le système involontaire sympathique déclenche l’éjaculation. Tout ce qui le stimule va alors nous pousser à éjaculer rapidement. Ce système sympathique est particulièrement infuencé par le stress.

Qu’est-ce qui fait stresser un éjaculateur précoce ? Il s’agit d’un cercle vicieux, un peu comme un serpent qui se mord la queue. Ce stress vient le plus souvent de sa peur de l’éjaculation rapide. En somme, il est question de l’angoisse de performance. Vous vous dîtes :

    • « J’ai peur de ne pas être assez bon, de ne pas performer, donc je stresse »
    • « Ce stress me fait éjaculer plus vite à chaque fois »

Vous entrez alors dans un cercle vicieux. Si vous avez éjaculé trop vite la fois d’avant, vous stressez et allez éjaculer trop vite à nouveau. Cela va se répéter encore et encore et la situation empire chaque fois.

Il est alors courant de voir des hommes qui sont éjaculateurs précoces depuis des années. Ils finissent même par durer de moins en moins de temps par peur d’éjaculer trop vite. Ces personnes souffrent d’une importante angoisse de performance.

La sensibilité du corps

Lorsque vous courez, votre fréquence cardiaque va augmenter. Vous pouvez alors influencer vos battements de cœur. Le corps peut donc stimuler le système sympathique.

L’éjaculation fonctionne de la même manière. Elle peut être stimulée ou déclenchée par les mouvements du corps, surtout en cas de rythmes très rapides. L’éjaculation aura alors tendance à être plus rapide.

Stimuler le système parasympathique

Un couple qui consulte un sexologue pour un problème d'éjaculation précoce

Dans les thérapies cognitivo-comportementales chez un sexologue, l’objectif est de stimuler le système parasympathique.

Pour cela, vous allez utiliser le corps en apprenant :

    • à diminuer les rythmes
    • à travailler sur la respiration

Cette dernière affecte le rythme cardiaque. En travaillant sur la respiration, vous influencez donc les battements du cœur.

Grâce à la maîtrise de la respiration, vous pouvez ainsi contrôler l’éjaculation via le système parasympathique.

Maîtriser la théorie

Dans ces thérapies, il y aura aussi de la théorie. Le médecin sexologue vous :

    • expliquera les mécanismes pour réduire le stress
    • donnera un plan de traitement complet

L’objectif est de réduire le stress et de mettre fin à l’angoisse de performance.

Pour cela, vous allez travailler sur vos fantasmes avec l’aide du médecin sexologue. Il vous éduquera sur :

    • l’acte sexuel
    • le plaisir sexuel féminin

Cela va vous déstresser, car vous comprendrez mieux les femmes.

Le sexologue va aussi vous apprendre à bien exprimer votre masculinité pour mieux séduire. La confiance en soi peut alors renaître.

En effet, le stress chronique et l’éjaculation précoce réduisent cette dernière. En acquérant des connaissances sur le plaisir sexuel féminin, vous allez donc retrouver la confiance.

Le facteur principal qui affecte la durée de l’éjaculation est le stress. Les sexologues parlent le plus souvent d’angoisse de performance. Il s’agit d’un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Il est alors important de s’en débarrasser pour vraiment tenir au lit. Ainsi, vous pourrez faire l’amour plus longtemps et satisfaire votre partenaire.

Voyons maintenant des techniques permettant de mieux contrôler son éjaculation. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un contrôle indirect. Encore une fois, l’éjaculation est un phénomène involontaire.

Techniques de retardement de l’éjaculation

Une femme frustrée sexuellement car son mari ne dure pas

Parlons maintenant en détail des techniques de retardement de l’éjaculation. Nous allons notamment voir la respiration et les exercices de Kegel. Nous verrons en quoi ils sont efficaces pour le contrôle de l’éjaculation.

Méthodes de respiration contrôlée

Toute l’astuce du contrôle de l’éjaculation commence par un point essentiel. Il s’agit des sensations pré-éjaculatoires. En effet, elles sont ressenties juste avant d’éjaculer.

Il s’agit d’une sensation bien connue des éjaculateurs précoces. Ces derniers la ressentent 2, 3 à 4 secondes avant d’éjaculer. En général, ils se disent : « non, non, non, pas maintenant, c’est trop tôt ».

Notre corps nous renseigne donc sur le fait que nous allons éjaculer un peu plus tard. Il s’agit des sensations pré-éjaculatoires. Le but est :

    • d’attraper ces sensations bien plus tôt
    • de retarder l’éjaculation

Les éjaculateurs précoces ont l’impression qu’elles n’arrivent que 3 secondes avant. Cependant, ces sensations apparaissent bien avant. Elles peuvent survenir 10 secondes, voire 30 secondes avant.

Nous allons donc principalement faire un travail dans les thérapies cognitives et comportementales. L’objectif est d’attraper ces sensations pré-éjaculatoires bien avant. En effet, le faire à 3 secondes de l’éjaculation, c’est bien trop tard. En revanche, les attraper à 10 ou 30 secondes avant permet de les faire passer. Vous parviendrez ainsi à retarder l’éjaculation.

Sachez qu’il est impossible d’éjaculer sans sensations pré-éjaculatoires. Vous parvenez à les faire passer ? Vous réussirez alors à contrôler votre éjaculation.

Il existe d’ailleurs une technique particulière pour faire passer les sensations pré-éjaculatoires. Il s’agit de la technique de respiration contrôlée.  Néanmoins, le facteur principal est que la respiration soit abdominale.

Prenez le temps d’observer des sportifs comme les golfeurs, les footballeurs, etc. Vous verrez qu’avant un pénalty, un joueur de foot va par exemple respirer très profondément. Il active ainsi son système parasympathique pour :

    • se calmer
    • faire baisser la pression

Cette méthode de respiration est très efficace au lit pour contrôler l’éjaculation.

Exercices de Kegel et de musculation du plancher pelvien

Un homme pratiquant l'exercice de Kegel pour mieux durer au lit

Comme vu précédemment, le contrôle de l’éjaculation se fait grâce à la stimulation du système parasympathique. Il peut également être appelé le système qui calme ou qui détend.

Il peut être stimulé par :

    • une respiration profonde
    • une détente musculaire générale

Les exercices de Kegel sont souvent évoqués dans le traitement de l’éjaculation précoce. En réalité, il s’agit plutôt d’exercices de musculation du plancher pelvien. Ils entraînent donc une augmentation de la tonicité musculaire.

Personnellement, je pense que les exercices de Kegel sont inefficaces. Je ne dis pas qu’ils sont inutiles, car ils le restent pour le contrôle de l’éjaculation. Encore une fois, ce dernier est un mouvement involontaire. Ainsi, que vous ayez des super muscles ou non, cela n’influencera pas le contrôle de votre éjaculation. En effet, les muscles renforcés sont des muscles volontaires.

De plus, le système parasympathique est stimulé par la détente musculaire. Il est donc inutile :

    • de renforcer un muscle
    • d’augmenter son tonus musculaire

Les exercices de Kegel sont alors inefficaces pour contrôler son éjaculation. Cependant, ils peuvent fonctionner éventuellement, mais de façon indirecte.

Les personnes qui font ces exercices se mettent à prendre conscience de leur zone sexuelle. Cette prise de conscience peut probablement les aider d’une certaine façon.

La respiration (abdominale) contrôlée est la technique que nous recommandons le plus pour contrôler l’éjaculation. Certains sexologues vous proposeront des exercices de Kegel. Cependant, ils sont en réalité inefficaces pour contrôler votre éjaculation. Ils servent juste à renforcer vos muscles et rien de plus.

Comme nous l’avons vu, l’éjaculation précoce est généralement due à une angoisse de performance. Il est donc important d’apprendre à gérer ses émotions.

La gestion psychologique de la performance

Un couple qui discutent de leur sexualité

Sachez que le système sympathique peut aussi être stimulé par vos émotions comme la peur par exemple. Lorsque vous avez peur, votre cœur s’accélère. Nous verrons donc comment gérer psychologiquement cela pour ne pas éjaculer trop vite.

L’implication des facteurs psychologiques

Comme nous l’avons dit auparavant, le facteur psychologique principal de l’éjaculation rapide est l’angoisse de performance. Elle pousse les éjaculateurs précoces à entrer dans un cercle vicieux. Ils vont alors stresser à l’idée d’éjaculer trop vite. Ils pensent à la dernière fois qu’ils l’ont fait et aussi les fois d’avant.

Les éjaculateurs précoces s’enferment donc dans ce cercle vicieux. Le facteur psychologique devient alors très important. Il devient un facteur de stress et d’angoisse de performance.

Sachez que le cerveau est finalement un peu bête. Il ne peut se focaliser que sur une chose à la fois. Votre attention est généralement captée par une seule chose à chaque instant.

Commencez alors par remplacer les pensées parasites par quelque chose de positif. Évitez de vous dire : « il ne faut pas que j’éjacule trop vite ».

Focalisez-vous plutôt sur le plaisir sexuel de votre partenaire. En effet, le contrôle de l’éjaculation n’est pas vraiment une fin en soi. Le but est :

    • de pouvoir satisfaire votre partenaire
    • que vous y éprouviez du plaisir

Pour améliorer le contrôle de l’éjaculation, nous allons enlever le stress. Puis, nous allons le remplacer par une focalisation sur le plaisir sexuel de la partenaire en expliquant :

    • ce que les femmes attendent d’une relation sexuelle
    • ce qu’elles attendent des hommes
    • l’importance du plaisir personnel

Cette dernière peut paraître paradoxale. Cependant, se focaliser sur son plaisir personnel ou ses fantasmes peut augmenter le plaisir sexuel. Cela va paradoxalement encore une fois aider au contrôle de l’éjaculation. En effet, l’élimination des pensées parasites aide à réduire le stress.

La pleine conscience

Une homme pratiquant la pleine conscience pour mieux durer au lit

Nous venons de voir une approche psychologique qui peut être considérée comme une technique de substitution. Cependant, il en existe d’autres, comme « la pleine conscience ». Il s’agit d’une pratique consistant à rester concentrée sur le présent.

Vous allez, pour ce faire, vous concentrer sur les sensations physiques :

    • des caresses
    • de la pénétration

Dans un premier temps, vous allez vous exercer seuls avec la masturbation. Après, il y aura des exercices d’entraînement à deux.

La pleine conscience sur les sensations du corps permet de se focaliser sur autre chose que le stress. Ainsi, l’angoisse de performance va forcément diminuer.

De plus, se concentrer sur ses sensations permet de mieux percevoir les sensations pré-éjaculatoires. Ainsi, vous pourrez les détecter plus tôt. Elles seront donc plus faciles à gérer. Votre contrôle de l’éjaculation n’en sera que plus efficace.

En dehors de la respiration abdominale, il existe d’autres techniques pour contrôler son éjaculation. Vous avez par exemple la gestion psychologique de vos émotions et la pleine conscience.

L’important lors d’une relation sexuelle est de satisfaire sa partenaire. Cependant, vous devez aussi prendre du plaisir. Concentrez-vous alors sur vos sensations et non sur vos pensées parasites.

Tenir plus longtemps au lit dépend de votre niveau de contrôle et de plusieurs autres facteurs. Ci-après quelques conseils pratiques supplémentaires pour y parvenir.

Conseils pratiques et ajustements du mode de vie

Maintenant, nous allons voir si les ajustements du mode de vie :

    • ont un intérêt sur le contrôle de l’éjaculation
    • impactent le fait de durer plus longtemps au lit

Alimentation et compléments alimentaires

Un homme et une femme en plein diner romantique

L’alimentation et les compléments alimentaires sont plutôt des conseils généralistes. En somme, ils n’ont pas vraiment d’incidence sur le contrôle de l’éjaculation.

Vous êtes en bonne santé de manière générale ? Alors, vous avez plus de chances de contrôler votre éjaculation, mais par des effets très indirects.

Il est donc inutile de suivre un régime particulier pour l’éjaculation. Vous pouvez le faire pour votre santé. Pour l’éjaculation cependant, cela importe peu car c’est sans effet.

Le rôle du sommeil et de l’exercice physique

Pour le sommeil et l’exercice physique, c’est exactement comme avec l’alimentation. Une bonne santé générale repose sur un bon sommeil et des exercices physiques réguliers.

Cependant, ils sont inutiles pour le contrôle de l’éjaculation. L’exercice physique peut par contre avoir un effet sur l’érection.

ExempleL’exercice physique peut être utile si vous avez des problèmes ou des troubles médicaux qui affectent votre érection. Sur l’éjaculation, l’influence est néanmoins extrêmement faible.

En somme, cela ne fait pas partie des causes d’éjaculation précoce.

Vous pouvez donc en souffrir même si :

    • vous avez une routine d’exercice physique parfaite
    • vous dormez très bien toutes les nuits

Tout cela ne fait donc pas partie des facteurs de contrôle de l’éjaculation.

Les conseils vu précédemment sont importants, surtout si vous tenez à votre bien-être. Cependant, ils sont inefficaces, voire inutiles dans le contrôle de l’éjaculation. L’idéal pour tenir plus longtemps au lit est d’utiliser l’une des techniques vues plus haut dans l’article.

Foire aux questions

Peut-on utiliser des crèmes ou des sprays pour tenir plus longtemps au lit ?

Il est possible d’utiliser des crèmes, des sprays ou des préservatifs retardants pour tenir plus longtemps au lit. Cependant, leurs effets ne sont que passagers. Une fois que la personne arrête de les utiliser, l’éjaculation précoce revient.

Avec les techniques vues dans l’article, vous les apprenez et elles durent toute la vie. De plus, ces sprays et crèmes retardants provoquent une petite anesthésie locale. Votre plaisir sera donc réduit ainsi que celui de votre partenaire.

Quelles sont les meilleures positions sexuelles pour prolonger le plaisir ?

Pour prolonger le plaisir, il faut éviter les positions sexuelles générant une grande tension musculaire. Elles risquent de provoquer des éjaculations plus rapidement. Il ne faut pas hésiter à changer de position si cela est nécessaire.

Encore une fois, le but est de stimuler le système parasympathique, c’est-à-dire celui qui calme et détend. Le choix des positions sexuelles comptent beaucoup.

Par exemple, un éjaculateur précoce doit éviter de porter sa partenaire. Cette situation pourrait accélérer son éjaculation. Physiquement, limitez votre dépense d’énergie. Il s’agit du premier facteur.

Le deuxième à prendre en compte est l’excitation sexuelle que les positions procurent.

Les patients rapportent généralement que la levrette est beaucoup plus compliquée à tenir. En effet, cette position a un fort potentiel érotique. Il vaut mieux donc l’éviter lorsque vous apprenez à contrôler votre éjaculation. Vous pourrez ensuite intégrer cette position une fois que vous commencerez à mieux vous contrôler.

Pendant l’apprentissage sur l’orgasme, il vous revient de contrôler le rythme et l’intensité lors de la relation sexuelle. Ainsi, vous pourrez appliquer ce que vous avez appris. De plus, cela vous permet aussi :

    • d’aller à votre rythme
    • de faire baisser l’excitation si nécessaire
    • de tenir plus longtemps

Cependant, évitez de vous centrer uniquement sur votre plaisir. Vous devez également satisfaire votre partenaire. Pour cela, cherchez à connaître ses zones érogènes. Gardez le rythme tout en vous assurant qu’elle éprouve aussi du plaisir.

L’abstinence temporaire peut-elle avoir un effet positif sur l’endurance sexuelle ?

L’abstinence temporelle ne permet pas d’améliorer l’endurance sexuelle pendant l’amour. Elle n’aide pas à avoir un contrôle éjaculatoire plus fort et à tenir plus longtemps.

Une étude a été faite sur la corrélation entre la fréquence des rapports sexuels et la durée du contrôle éjaculatoire. Elle a montré que :

    • moins nous avions de rapports sexuels
    • plus nous éjaculions vite

L’abstinence temporaire n’a donc absolument aucune incidence. Il faut au contraire l’éviter pour un bon contrôle éjaculatoire.

En savoir plus

https://www.cosmopolitan.fr/voici-l-exercice-tout-simple-pour-durer-plus-longtemps-au-lit,2080929.asp

https://www.linfo.re/magazine/couple/les-astuces-des-hommes-pour-durer-plus-longtemps-au-lit

Partager l'article :